Justine Hardy, 15 ans

#témoignage , #adolescent , #expatriation

C'est super enrichissant de vivre dans un autre pays.

Je ne sais pas exactement comment toutes les autres personnes vivent leur vie quand elles ne vivent pas dans leur pays d’origine mais voici ce que moi je ressens par rapport au fait que je vive autre part que là où je suis née. Je suis née au Mans en Sarthe et jusqu’à mes 10 ans j’y ai vécu avec mes parents et ma petite sœur qui est arrivée quand j’avais 4 ans. Quand j’y repense, c’était simplement une vie banale, on se levait en semaine pour aller à l’école, on faisait des activités extra-scolaires le mercredi ou samedi et puis le dimanche soit il y avait quelque chose de "spécial" que mes parents avaient prévu soit on allait manger avec notre famille avec la fameuse promenade dominicale même s’il ne faisait pas beau. 

En 2011, je suis partie vivre en Martinique, et pour la première fois je quittais ma maison. Je n’étais pas super contente au début de devoir quitter ma famille, mes amis et surtout mon environnement habituel mais au bout de trois, quatre mois je m’étais refait de nouveaux amis et je prenais mes habitudes. La Martinique c’était vraiment un endroit paradisiaque, une vraie carte postale dès qu’on avait du temps on partait à la plage et ce que j’aimais par dessus tout c’était le dimanche matin quand on allait plonger dans l’eau turquoise avec tous ces magnifiques poissons et les tortues. Et puis après avoir été longuement habituée à la chaleur 7 jours sur 7, on a dû rentrer en France : le plus dur étant le froid qu’on a dû supporter pendant 6 mois. 
En décembre 2014, après avoir fait un long séjour de 6 mois en France, on est reparti pour la première fois en tant qu’expatriés dans un pays n’étant pas français : le Cameroun. J’avais envie de retourner autre part car juste les 6 mois en France ne m’ont pas plu en grande partie à cause du froid qui était omniprésent donc j’étais heureuse d’y aller. Malgré tout ça le Cameroun était un pays en guerre donc on ne pouvait pas trop profiter d’aller se promener et visiter le pays. En revanche la meilleure chose que j’ai pu faire là-bas était d’aller voir des singes dans la forêt et de pouvoir jouer avec eux, c’était formidable. 
Après avoir fait un an et demi, on voulait partir du Cameroun et on a été muté au Bénin à Cotonou. Bien, ici c’est encore beaucoup mieux qu’au Cameroun, on peut aller n’importe où sans vraiment que ça craigne et le mieux c’est qu’il y a la plage. Je ne sais pas si tout le monde pense ça mais moi j’aime le fait d’être ailleurs qu’en Sarthe, de voir une multitude de choses et d’endroits à visiter ou bien encore même de découvrir différentes cultures, je trouve que cela nous ouvre au monde et nous apporte une grande ouverture d’esprit. J’ai une amie en France à qui j’ai demandé si elle aimerait vivre ce que je vis et elle m’a répondu que non mais si elle pouvait partir, elle ne se rendrait sûrement pas compte de la chance qu’elle aurait tout de suite mais après oui. C’est super enrichissant de vivre dans un pays qui n’est pas le sien et je dis bien vivre pas juste aller en vacances car ce n’est pas encore la même chose. Maintenant avec toutes ces aventures que mes parents m’ont permis de vivre avec eux, je n’ai déjà même pas envie de retourner en France pour mes études. Dans tout ça je remercie vraiment mes parents qui m’ont permis de voyager comme j’ai pu le faire et j’espère que mes enfants pourront avoir la même expérience.

temoignage-ado-justine