Les 10 visages de Super-Expat-Maman !

#expatriation , #maman , #super héros

Il règne depuis toujours un mystère autour de cette fameuse maman expatriée partie avec ses enfants suivre son mari à l’autre bout de la planète, laissant derrière elle son travail, ses amis, sa famille... Mais qui est donc cette pauvre créature esseulée, désœuvrée et sans reconnaissance sociale hormis celles de "maman de" ou "femme de" ?
Laissez-moi vous présenter Super-Expat-Maman ! Une super-héroïne dont le principal pouvoir est de rendre possible une expatriation familiale ! Et qui possède surtout de multiples facettes :


1- Guide touristique

Dès ses premiers pas en pays inconnu, son mari ayant déjà pris ses fonctions dans sa nouvelle entreprise, Super-Expat-Maman se transforme en guide touristique pour permettre à ses chers petits de prendre leurs marques dans leur nouvelle ville. Elle est désorientée, déboussolée mais n’en laisse rien paraître pour éviter de transmettre son stress autour d’elle.

« Si maman a perdu la voiture ? Mais pas du tout enfin ! Elle est garée là-bas, près du marché couvert ! Mais comme il fait très très chaud, on va arrêter de marcher dans tous les sens et rentrer en taxi à l’hôtel. Papa viendra la récupérer ce soir. Et puis c’est toujours sympa de prendre le taxi ! On peut papoter avec le chauffeur, admirer le paysage et il y a la climatisation ! Vous allez voir, ça va être super ! »


2- G.O.

Les débuts sont durs pour tout le monde, mais Super-Expat-Maman, la Gentille Organisatrice de la famille à la bonne humeur inaltérable, va planifier toutes sortes d’événements réjouissants afin d’éviter à ses rejetons trop de pensées négatives et permettre à la cellule familiale de s’intégrer le plus vite possible dans son nouvel environnement.

« Les enfants, lundi vous êtes invités à un anniversaire, mardi vos amis et leurs parents viennent goûter à la maison, jeudi soir, Chéri, c’est barbecue dans le jardin avec tes collègues et vendredi chez nos nouveaux meilleurs amis rencontrés hier soir. Moi je suis déjà dans dix groupes Facebook et WhatsApp ! Celui des mamans du football, des mamans de l’école, ceux des voisines, des expatriés francophones, des expatriés anglophones, des fêtards du vendredi soir, des Vététistes du dimanche matin, des femmes de tes collègues, Chéri, des commerçants de la ville, du Centre Socioculturel de la ville, des membres de l’Alliance française… On ne va pas s’ennuyer dans ce pays les enfants, moi je vous le dis ! » 


3- Cheffe de chantier

En l’absence de son mari, Super-Expat-Maman va devoir gérer toute une équipe de travailleurs qui vont intervenir régulièrement dans sa maison. Je parle bien sûr pour les expatriations dans les pays ou la main d’œuvre ne coûte pas cher et où les problèmes en tout genre s’enchaînent tout au long de l’année. Dans cette liste de travailleurs on trouve : le jardinier, le livreur de gaz, le livreur d’eau potable, le plombier, l’électricien, le menuisier, l’agent d’État qui coupe l’électricité (le vilain), le technicien Internet, le remorqueur (Ah, les voitures achetées en Amérique latine, un vrai poème !), les livreurs de meubles, les déménageurs (on déménage souvent en expatriation) la nourrice, la femme de ménage… Et sachant que l’intervention de chacun d’eux peut facilement bloquer une personne chez elle la journée entière (retard, non venue…), la première qualité de Super-Expat-Maman est définitivement la patience ! Et de bons bras musclés pour ouvrir et fermer la porte d’entrée de sa maison un nombre incalculable de fois dans la semaine ! 


4- Directrice administrative

La paperasse, c’est le quotidien de Super-Expat-Maman. Payer les factures à temps dans des pays où les prélèvements automatiques n’existent pas ! Les factures d’eau, de gaz, d’électricité, de l’école, des activités des enfants… 

Remplir à la main les feuilles de soin de la mutuelle des expatriés, une organisation restée bloquée à l’époque de l’invention de l’écriture ! Rien n’est informatisé ! Renouveler à temps ses passeports, ses visas pour éviter les refus aux frontières ou autres expulsions. S’inscrire sur les listes électorales sachant que très souvent il faut faire des centaines de kilomètres pour rencontrer un consulat français !

Et les devoirs du soir ! En deux ou trois langues ! Comprendre par exemple une fiche de sciences en espagnol quand Super-Expat-Maman est une littéraire à la base…


5- Pilote de Formule 1 

Les après-midis, Super-Expat-Maman se prend pour Ayrton Senna dans les rues de sa ville. Une circulation infernale, des conducteurs déchaînés au volant, une signalisation inexistante ou peu respectée, rien ne pourra empêcher notre héroïne de remplir sa mission digne d’un épisode de Mission Impossible.

« Bon Nathan je te dépose à 15h au tennis et je repars pour la gym de Tiago. Quand tu as terminé ton cours tu t’assois à une table de la cafétéria, tu goûtes et tu fais tes devoirs jusqu’à ce que la maman de Renata te cherche pour vous emmener tous les deux à la guitare. Je passerai te prendre à 17h 30 à l’entrée de l’école de musique juste après avoir déposé Tiago à l’anniversaire de la petite Andrea. Sa mère m’a dit qu’elle le surveillerait. Ensuite on file illico à ton cours de solfège. Je repars acheter le cadeau de la petite Andrea (j’ai oublié hier) et récupérer Tiago à son anniversaire. Je resterai un moment pour papoter avec les mamans et boire un coup (pour ne pas repartir comme une voleuse) et je repasse te prendre à 19h ! Là on se presse parce qu’il me restera encore les devoirs de Tiago (3 ans, ça ne rigole pas les écoles au Mexique). S’il s’endort avant, c’est ton père qui va se les coltiner ce soir et je peux te dire que ça ne l’emballe pas plus que ça de tracer au feutre des séries de boucles pendant l’apéro après avoir été bloqué deux heures dans les bouchons ! »


6- Professeure de français

Pas de lycée français à l’horizon ? C’est donc Super-Expat-Maman qui va se charger de l’apprentissage de sa langue natale à la maison ! Par chance, elle est parfois professeure des écoles. Mais ça n’est pas toujours le cas.

« Battre ou battu, é ou er ! C’est pas sorcier bon sang, ça fait six mois que je te le répète ! C’est simple Nathan, les cours de français, soit c’est avec moi, soit c’est à l’Alliance française. Mais faudra alors qu’on supprime une activité. Le foot par exemple… Ah ! Tu vois qu’elle n’est pas si compliquée ma règle du battre ou battu ! Tu as terminé l’exercice ! »


7- Interprète traductrice

Quand le petit dernier est né en expatriation et qu’il est quotidiennement plongé dans un bain de trois langues (à l’école, avec sa nourrice et sa famille), Super-Expat-Maman se retrouve souvent dans une situation bien problématique pour communiquer avec lui.

« Ok Nathan, il a dit quoi là ton petit frère ? C’est de l’espagnol ? De l’anglais ? Parce que ce n’est pas du français non plus ! Appelle Graciela qu’elle nous aide. J’ai l’impression que cet enfant parle en espagnol, en anglais et hurle en Français ! Elles vont être sympathiques les vacances chez papi et mamie de Toulouse cet été si personne ne le comprend. C’est à quel âge déjà que le miracle de la trilingualité arrive ? Tu sais toi ? »


8- Dark Vador

Comme tout super-héros, Super-Expat-Maman possède son côté obscur. Une phase d’égocentrisme nécessaire à son épanouissement et sa redécouverte d’elle-même. Son mot d’ordre :

« Je veux profiter et penser un peu à moi ! Alors le Service Réclamation de la maison n’est plus disponible pour le moment. Ce sera café entre copines et vous les enfants, au playground surveillé ! Ou bien soirée mojito entre copines et vous resterez avec votre père ! S’il rentre tard du travail, c’est Graciela qui vous gardera. C’est clair pour tout le monde ? »


9- Auto-entrepreneuse

Dans cette phase de redécouverte d’elle-même, Super-Expat-Maman va surtout trouver SA nouvelle passion, l’activité qui va la faire palpiter durant le reste de son expatriation. Un tout nouveau projet de vie !

« Chéri, les enfants ? Dimanche je ne serai pas là. J’ai un stand avec Edith au marché artisanal de la ville, on a cuisiné des plats typiquement français et on va les vendre »

                                                Ou bien

« Chéri, les enfants ? Il faudrait que vous libériez la pièce du fond, je vais installer mon atelier peinture… »

                                                Ou encore

« Chéri demande à ta boîte s’ils ne financeraient pas mon abonnement à la plateforme de coworking pas loin de chez nous, j’ai prévu d’écrire ces prochains temps ! »


10- Rock star

Après quelques mois d’expatriation, Super-Expat-Maman devient une véritable Rock star ! Heureuse et déterminée ! Avec de nouveaux super-pouvoirs ! Elle continue de profiter de ses enfants, sa famille tout en s’épanouissant pleinement dans son nouveau projet de vie. Elle impressionne tout son entourage !

Voici quelques fabuleux destins de Super-Expat-Mamans qui ont croisé ma route.

« Ouais, ma petite entreprise de vin fonctionne pas mal. Je fournis les hôtels les plus prestigieux de la ville. Je me suis aménagé une salle de dégustation à la maison avec un bar à vin. Je participe aussi à des festivals. Et je suis œnologue maintenant, je donne des cours dans une école de cuisine. »

« Les robes pour les enfants des copines c’est fini ! Maintenant je confectionne des luminaires. Entre autres… J’ai ma propre entreprise en ligne et mon atelier dans un petit local en ville. Avec mon dernier contrat, une entreprise de la zone industrielle qui me paye grassement pour refaire tous les luminaires de leurs salles de réunion, j’ai gagné plus que le salaire de mon mari ! Ha ha ! Qui aurait dit ça quand je suis arrivée dépressive au Brésil hein ! »

« Life coach, tu ne connais pas ? Eh bien je crois que tu en aurais besoin. Ça n’a pas l’air d’aller fort ! D’après moi, tu es en plein dans la phase hiver d’Hudson. Je peux t’offrir une première séance pour faire un peu le point et te guider vers une phase de renouveau. Voir ensemble ce qui te ferait rêver dans ta vie ! Trouver tes nouveaux objectifs et tout mettre en place pour les atteindre. On se lance ? » 

« Toujours blogueuse oui, et pigiste pour trois journaux sur l’expatriation. J’ai aussi écrit des livres pour les enfants expatriés. Et qui se vendent pas mal ! C’est mon fils qui a fait les illustrations. Une production familiale quoi ! »

« Il y a un an, j’ai créé des jeux de société sur le thème de la culture française. Pour les familles expatriées. Un produit made in France, s’il te plaît ! Figure-toi qu’aujourd’hui tous les médias en parlent ! Femme Actuelle, Biba, l’émission des Maternelles sur France 5… Je suis au septième ciel ! »


Alors à toutes les mamans qui se posent encore la question de l’expatriation, n’hésitez pas une seconde ! On laisse beaucoup derrière soi et la période d’adaptation n’est pas sans difficultés. Mais le prix en vaut la chandelle ! En plus des belles découvertes que vous allez faire, ce sera l’occasion d’évoluer et de vous réinventer. Dans un nouveau monde où tout peut être possible.

Allez les filles ! Nouez votre cape autour du cou, tendez le poing vers l’avant et répétez après moi : « Expatriation, vers l’infini et au-delà[1] ! »



[1] Merci à Buzz l’Éclair pour son aimable participation.


Ecrit pour Expats Parents par Lili Plume auteure du livre "Et Si on.partait vivre au Brésil, ma chérie ?" publié en janvier 2018 et Illustré par Georgia Noël Wolinski.

Son blog pour lire des extraits du livre : http://liliplumedobrasil.over-blog.com

Le portfolio de Georgia : http://georgianwolinski.ultra-book.com/news
Pages Facebook : https://www.facebook.com/liliplumedobrasil/ 
et https://www.facebook.com/GeorgiaNoelWolinski/